POURQUOI DES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES ?

Dans les pays d'extrême-orient comme le Japon, la Corée, la Chine, on sait que la vraie bonne santé s'obtient et s'entretient par la prévention plus que par le traitement; c'est pourquoi traditionnellement dès l'adolescence on prend des décoctions personnalisées composées de plantes deux fois par an pour mieux fortifier l'organisme.

Dans nos pays occidentaux à niveau de vie élevé, de plus en plus de personnes font aussi des cures car malgré l'abondance de nourriture dans nos pays dit développés, notre alimentation est plus déséquilibrée qu'il y a 30 ans.

Le naturopathe et conférencier Daniel Kieffer nous dit pourquoi elle est le plus souvent dénaturée:

  - D’abord par les excès de cuisson ou des cuissons maladroites : trop bouilli, cuisson à l’eau, au micro-onde, en friture.

  - Ensuite par le raffinage : perte en minéraux et oligo-éléments, en vitamines, en enzymes et en fibres, par exemple dans la consommation régulière de pain blanc, de riz blanc, sucre blanc, sel blanc ; huiles ayant subi jusqu’à 14 opérations physico-chimiques de raffinage.

  - Les procédés de conservation qui dénaturent une bonne partie de l’alimentation (conserves, ionisation).

  - Les traitements, les additifs de synthèse qui ajoutent des éléments pour lesquels nous sommes quelquefois allergiques ou réactionnels.

Résultat, notre nourriture est souvent de pauvre qualité et épuise notre système digestif.

 

Où allons-nous ? 

Dans les supermarchés? Incités par la pub, on achète souvent des denrées industrialisées (80% de notre alimentation) contenant des pesticides, des conservateurs et autres polluants chimiques.

Réapprenons plutôt à cuisiner simplement et bon chez soi.

La resto rapide? Elle est souvent dénaturée car elle répond à un soucis de rentabilité, avec des denrées préparées longtemps à l'avance contenant des adjuvants, conservateurs et rehausseurs de goût chimiques, avec une cuisson à température élevée, avec des frigos quelquefois mal entretenus et des micro ondes dénaturant les aliments.

 

Retrouvons les bonnes habitudes d'autrefois en flânant sur les marchés où les petits producteurs nous apportent leurs produits frais de culture biologique.

Consommons les céréales sous forme complète notamment le pain bio complet au levain qui autrefois participait grandement à notre équilibre alimentaire, ce que ne font plus les farines blanches produites de nos jours en culture intensive.

 

La surabondance entraine l'encrassement...

 

Les conséquences de ces changements de la nature et de la qualité de nos aliments sont plus importantes que l'on pense.

De nos jours de plus en plus de personnes souffrent d'une alimentation toxique, déséquilibrée et acidifiante; associée à un mode de vie aberrant, ce sont là les principales causes de nos maladies que le professeur Jean Seignalet appellent dans ses ouvrages "maladies d'encrassage" entrainant des déficits en réactions enzymatiques.

Nous devrions procéder régulièrement à un grand nettoyage de notre organisme: Détoxiner, Détoxiquer, Revitaliser, Reminéraliser le terrain afin de redresser l'équilibre acide/alcalin et retrouver la force de nos processus vitaux si nous ne voulons pas être entrainés vers la dégénérescence de nos cellules.

 

et les carences...

Le maintien d’une bonne santé est lié à la présence, en quantité adéquate, de minéraux et vitamines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Malheureusement, les nouvelles technologies agro-alimentaires (usage d’engrais chimiques, transformations excessives des aliments, plats fabriqués à la chaine et surgelés,...) nous procurent une alimentation à la fois appauvrie en substances essentielles et contaminée,

notamment par les additifs qui peuvent être à l'origine d'allergies et de troubles digestifs.

Le Docteur Ch. De Jaeger explique qu'une flore intestinale mal entretenue ou un tube digestif enflammé provoque malaise, fatigue, nutriments mal absorbés qui induisent des carences. Tout cela coute de l'énergie à l'organisme. La nutrition passe donc par des mesures de ce qui se passe à l'intérieur de l'organisme.

 

UNE DECOUVERTE DECISIVE: Il est important de savoir que pour être assimilés par l’organisme, les minéraux issus de notre nourriture doivent être obligatoirement véhiculés par un sel ou par un acide aminé. Les transporteurs chimiques qui sont ajoutés aux préparations industrielles (carbonates, chlorures, sulfates, citrates, fumarates…) ne sont pas très efficaces car ils ne sont assimilés qu’à hauteur de 1 à 5 % par l’organisme.

En revanche, les transporteurs issus de substances naturelles(on en trouve notamment dans le petit lait)se combinent parfaitement aux minéraux et permettent une meilleure assimilation des sels minéraux, mais surtout un transport actif de ces minéraux dans les cellules. C'est une découverte du médecin allemand Hans Nieper, grand utilisateur des minéraux et des vitamines dans la prévention et le traitement des affections graves, telles les maladies cardio-vasculaires, certains cancers, la sclérose en plaques et autres maladies auto-immunes.

… des sols excessivement cultivés

Des agronomes et des nutritionnistes ont prouvé que nos sols sont appauvris par l'agriculture intensive pratiquée depuis trois à quatre décennies. Dans nos légumes récoltés actuellement, on trouve des pourcentages moins élevés en calcium, magnésium, potassium, zinc, sélénium, etc... que ceux récoltés il y a une trentaine d'années. Les études du chercheur M.L. Robinet sur la fréquence des suicides montre que la différence entre le taux de suicide de régions pauvres et celui des régions riches en magnésium est énorme, de l'ordre de 60%!

Les études en micro nutrition analysant les réactions chimiques à l'intérieur de la cellule montrent que notre système digestif ne trouve plus suffisamment d'enzymes pour transformer les nutriments afin qu'ils soient complètement assimilables par nos cellules.

 

Devant ce constat, des scientifiques conscients qu'on ne trouve plus de nos jours en quantité suffisante les éléments nutritifs à une alimentation équilibrée, ont cherché à introduire des compléments alimentaires de synthèse, ou excessivement transformés quand ils sont d'origine naturelle.

Cependant ces remèdes prétendus miraculeux, définis officiellement comme des adjuvants concentrés (mais qui en faits ne le sont pas toujours!), dosés en ampoules ou gélules..., ne sont qu'une béquille artificielle que l'on ajoute à notre déséquilibre.

Il est primordial de retrouver nos besoins naturels réels plutôt que de se ruer sur des produits sophistiqués, donc dénaturés, qui perturbent notre organisme et notre psychisme.